2007

La mi-août permet généralement d’entrevoir ce que pourra être la prochaine récolte, même si on n’est ni journaliste ni « wine writer ». En 2005, à cette époque de l’année, on pouvait espérer le tout grand millésime si le temps voulait bien rester stable, ce qu’il fit. En 2006, on doutait, alors qu’août était froid.

 

Cette année 2007, après un hiver clément, le débourrement fut assez précoce. Mars et avril ont connu des températures très irrégulières, souvent élevées en avril.  Mai a été pluvieux, recevant 104 mm (moyenne trentenaire : 80,5 mm). Il faut remonter à mai 2000 pour avoir plus de 100 mm. Les températures ont continué à être irrégulières, avec quelques journées avoisinant 30 °C en fin de mois. Il en résulta une floraison assez précoce (premières fleurs vers le 15 mai), en avance d’une bonne semaine sur 2006, mais un peu longue et hétérogène selon les terroirs.  Les données météorologiques de Juin furent proches des moyennes, avec cependant un déficit notable d’ensoleillement.

 

Juillet a été plus sec que la moyenne ( 45 mm contre 55), plus frais (19,2°C contre 20,8°C) malgré la chaleur des 14 et le 15 juillet, mais il a plu quasiment un jour sur deux. La véraison intervint à partit du 15 juillet, et globalement à la même période que pour 2006. L’effet terroir sur la véraison a été bien visible, les parcelles précoces marquant une avance notable sur les autres.

 

Jusqu’au 25, août connut des températures irrégulières, avec seulement deux jours de grande chaleur (> 35 °C), et des températures minimales plutôt basses, vers 12-14 °C.

La première quinzaine a été très sèche, hâtant ainsi la fin de la véraison. La deuxième quinzaine vit d’importantes pluies orageuses, en particulier les et 29. Le 27 et 28 furent très chauds (38 °C) et le beau tem ps arriva enfin le 30, avec un vent frais et sec du Nord, des nuits fraîches (14-15 °C) et des températures diurnes de l’ordre de 27 °C.

 

Au début septembre, les bons terroirs étaient aisément identifiables, à la faible présence des petites feuilles vert clair qui témoignent d’une croissance encore active.

 

Septembre a connu un ensoleillement exceptionnel, comparable à un celui d’un mois de Juillet normal, et a été sec et plutôt frais ( de 1 à 2 °C inférieur aux normales ), avec des journées chaudes. Octobre a connu le même type de temps.  Les raisins étant restés très sains et le travail de l’été nous ayant permis de maintenir le feuillage en bon état, nous avons pu attendre les maturités maximales.  Nous avons vendangé par intermittence, du 26/09 au 19/10, les cabernets sauvignons du 15 au 19/10.

 

Les vins obtenus sont foncés, avec de jolis arômes et des tanins particulièrement mûrs.  Avant les assemblages, les Merlots montraient une attaque souple et une belle concentration, avec des tanins très présents et savoureux. Les Petits Verdots étaient remarquables, avec un arôme épicé, une structure puissante et équilibrée et une excellente longueur en bouche, tandis que les cabernets, qui ont profité à merveille de la longue période de maturation, étaient particulièrement élégants, fins et homogènes, avec un tanin étonnamment soyeux.  L'élevage a remarquablement fondu l'ensemble, qui se trouve maintenant au niveau d'un très bon millésime.

CHÂTEAU POUGET
11 route de Jean Faure

33460 CANTENAC

Téléphone : +33 557889082

Fax : + 33 557883327

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Château Pouget