HISTOIRE

Le Château POUGET a appartenu en 1850 à Etienne Monteil, chanoine de St Emilion,

dont la petite- fille fit de François Antoine POUGET son légataire universel en 1748.

Sa fille Claire épousa en 1771 Pierre-Antoine de Chavailles, Seigneur du Parc

(paroisse de Mérignac), avocat, Secrétaire Général de la ville Bordeaux.


Durant plus d'un siècle et demi, la famille Pouget de Chavailles assura la bonne marche du domaine, et la renommée de ses vins, non sans difficultés : persécutée sous la Révolution, elle vit sa propriété mise sous séquestre et ne put la retrouver qu'en 1798, lorsque l'Administration de la Gironde leva le séquestre, non sans confisquer une partie du domaine, qui fut adjointe au " Domaine National ".

Si le " French Paradox " est une découverte médiatique récente, les vertus du vin de Château POUGET furent en quelque sorte officiellement reconnues 
par le

Maréchal-Duc de Richelieu,

qui au XVIIIème siècle lui conféra son blason, apposé sur l'étiquette :

 

" L'amour sur ton cœur étendra sa puissance,
Ton verbe sera clair comme le chant du Coq,
A l'égal du Lion tu ne craindras le choc,
Si de cestuy nectar tu te remplis la panse."




Le classement de Château POUGET

Alors que ses vins étaient connus et appréciés depuis plus d'un siècle, Château POUGET a été classé quatrième Cru en 1855.

 

Une dizaine d'années après le Classement Impérial de 1855, du temps où la famille de Chavailles présidait aux destinées de Château POUGET, elle transforma une partie du chai en habitation et plaça sur le fronton du bâtiment deux médaillons en marbre bordés de lauriers qui mentionnent différents classements.

1775 est le Classement de l'Intendance, à but fiscal, qui fut établi par les Courtiers de Bordeaux à la demande de M. Dupré de Saint-Maur, alors nouvel Intendant de Guyenne, publié et appliqué fiscalement en 1776.
Le Cru de POUGET (*) y apparaissait en tête de la quatrième classe de Margaux-Cantenac.

1834 fait référence au " Classement des vins du Département de la Gironde, selon les relations commerciales ", publié en 1835.

1844, correspond très probablement au premier classement de Cocks, publié, en 1846, dans l'ancêtre de nos " Féret ", " Bordeaux, Its Wines and the Claret Country ".

1854, nettement détachée des autres dates dans le médaillon, désigne le Classement de 1855, préparé dès 1854.


Dans aucun de ces classements POUGET n'apparaît en fait en 3ème position !

(*) Vers 1776, à la fin de la " Fureur de Planter ", les vins de Château Pouget se négociaient, sur la Place de Bordeaux, entre 600 à 625 livres au tonneau. A titre de comparaison, le premier des Crus Classés, " Château Margaux, au Comte de Fumel ", se voyait alors crédité de 1200 à 1500 livres au tonneau. Premier des seconds Crus Classés dans cette liste se trouvait, ensuite, le Cru de " Rauzan ", au niveau de 1000 livres au tonneau, suivi, pour 900 livres au tonneau, par le Cru de " Montbrison " (futur Durfort-Vivens), puis, venait le Cru de " Gorse " (futur Brane-Cantenac), avec 850 à 900 livres au tonneau. Les troisièmes Crus Classés de Margaux-Cantenac étaient alors au nombre de trois : Kirwan, Aux Candalles (Issan de nos jours) et Lascombes. Leurs vins se négociaient, entre 750 et 800 livres au tonneau, un cran au dessus de ceux de Château Pouget.

 



Références : Archives Départementales de la Rue d'Aviau, à Bordeaux, reprises par Dewey Markham Jr, dans son ouvrage " 1855, Histoire d'un Classement ", publié, en 1997, aux Editions Féret ( Annexe N°1, pages 231 à 276).
Livret du Terroir N°5 " Vignes et Classes de Vignes à Margaux ", J-P Salle, Albédo Editions Multimédia, 2002.

 

CHÂTEAU POUGET
11 route de Jean Faure

33460 CANTENAC

Téléphone : +33 557889082

Fax : + 33 557883327

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Château Pouget